4 Juillet 2021 - Lettre du 4 - " Marie mérite d'être cournonnée"

                                         " MARIE, MÉRITE D'ÊTRE COURONNÉE :
                                    vue à la lumière de la tradition royale burundaise"


    Chers amis du sanctuaire de l'Unité,


    Nous sommes toujours dans la joie du jubilé d'or du couronnement de notre Mère Trois Fois Admirable ici
au sanctuaire de l'Unité. Dans la lettre du 4 du mois de mai 2021, nous avions rappelé que c'est d'abord
Dieu lui-même qui a le premier couronné Marie en la faisant participer à l'oeuvre de la rédemption de son
Fils bien-aimé. Tout part de Dieu ! Marie a été couronnée parce qu'elle est REINE, et moi j'ajouterais qu'elle
est « REINE MERE » puisqu'elle est mère du Roi de l'Univers (Roi des Rois). Citons ici Joseph Kentenich :
« nous couronnons Marie parce qu'elle est REINE ».


    Or, dans la tradition burundaise, celle qui mérite d'être appelée « Reine » c'est l'épouse du roi ou la mère
du roi (Reine-Mère). Dans le cas qui nous concerne, Marie comme «Mère du Roi de l'Univers Jésus, est corègne
avec son Fils. La royauté de Marie est cependant de loin supérieure à celle des « reines-mères »
définies à la burundaise ou à l'anglaise... Conjointement avec son Fils, Marie règne sur l'univers terrestre et
céleste. Elle a son mot à dire à son Fils, comme notre avocate. Souvenons-nous de la scène des noces de
Cana en Galilée ! (Jn 2, 1-11).


    De même que les Burundais, du temps de la royauté, passaient par la Reine-Mère pour gagner la faveur du
roi. Elle avait plus de pouvoir que la Reine, l'épouse du Roi (sa belle-fille). Elle avait une grande dignité plus
que sa belle-fille. Cela se faisait remarquer à travers son influence et son poids dans les affaires sociopolitiques
du royaume mais également dans les rituels des funérailles. Le père Kentenich disait : « Elle est la
représentante de l'humanité au conseil de la Trinité. C'est pour cette raison que Marie, notre MTA, mérite de
porter la couronne en tant que Mère de Dieu ».


    Bref, Marie est vue à la lumière de la tradition burundaise de la royauté puisqu'elle a été couronnée en
vertu de sa maternité. A nous aussi, en tant que chrétien, de reconnaître sa royauté et ce qu'elle vaut pour
nous. Couronner Marie ne signifie autre chose que l'honorer et l'inciter à exercer sa puissance royale en
notre faveur et sur nous.


    Je termine en félicitant le nouveau prêtre de l'Archidiocèse de Cambrai l'abbé Lionel Kimbembé, et en vous
souhaitant de bonnes vacances d'été.


    En union avec notre Mère Trois Fois Admirable et avec le bienheureux Karl Leisner,


                                                                        P. Adelin Gacukuzi – Recteur du Sanctuaire de l'Unité

Article publié par Sanctuaire de l'Unité • Publié le Dimanche 04 juillet 2021 - 14h07 • 211 visites

keyboard_arrow_up