4 Avril 2021 - Lettre du 4 - " Nous sommes des combattants ? "

                                                     

                                              " NOUS SOMMES DES COMBATTANTS ?"


Chers amis du sanctuaire de l'Unité,
Nous avons vécu une semaine de combat ! C'est le moins que l'on puisse dire...
Nous contemplons un Dieu qui a pris notre chair blessée et la montre à Thomas. Mais puisqu'Il n'est
qu'Amour, les blessures ressenties, physiques ou morales, ne peuvent être comprises vraiment par les
pécheurs que nous sommes...
Au Ciel (où nous irons bientôt!), par contre, nous découvrirons un peu mieux comment ce Dieu fait homme a
souffert par amour et continue sa Passion dans toutes les misères de ce monde. Notre coeur, déjà dans une
certaine béatitude au paradis, sera alors enflammé davantage d'amour devant la compréhension d'un tel
sacrifice pour chacun d'entre nous.
Vous recevrez cette lettre, si tout va bien, le jour où ce Corps de Gloire jaillit d'un tombeau et le rend vide :
le combat s'achève définitivement et la Vie remporte la Victoire pour toujours ! Le mouvement de
Schoenstatt, lui aussi, comme tant de congrégations plongées dans l'Histoire Sainte de l'Église, a dû livrer
d'innombrables combats depuis 1914...
A l'exemple de son Père spirituel, Joseph Kentenich, qui n'a jamais cessé d'aimer ceux qui le persécutaient,
notre bon Joseph Engling est tombé chez nous ici en France par amour dans une bataille où les ténèbres
semblaient avoir envahi tant d'hommes pourtant créés à l'image de Dieu.
Ce jeune homme est vivant, aujourd'hui, et pas seulement dans une mémoire qui s'efface au fil du temps... Il
vit de la Vie du Christ ressuscité ! Et quelles grâces nous avons déjà reçues de lui, par son intercession ! Cet
ami de Jésus et de sa Mère poursuit son oeuvre de paix et, même si le temps de Dieu nous étonne souvent,
son sanctuaire de l'Unité devient de plus en plus un petit lieu où l'Église universelle se contemple, où la
jeunesse se retrouve, où la réconciliation se propose, où la Sainte Vierge éduque maternellement.
Et ce combat que livre en ce moment notre petite planète contre un méchant et mystérieux virus ? Va-t-il se
faire avec les armes de l'Amour ? Nos contemporains vont-ils enfin comprendre que notre vraie patrie est le
Ciel, et s'y préparer ? La prudence est nécessaire, bien-sûr, mais elle ne doit certainement pas enterrer sous
la terre des corps qui sont d'abord les temples de l'Esprit Saint !


Bonne semaine Pascale dans la joie d'être vivants !

                                                             Père Jean-Marie Moura - Thun St Martin, le 04/04/2021

Article publié par Sanctuaire de l'Unité • Publié le Dimanche 04 avril 2021 • 340 visites

keyboard_arrow_up