Joseph Engling - 100 ans

A l’occasion du centenaire du retour à Dieu de Joseph Engling, Français et Allemands se sont réunis depuis 1 an pour rendre hommage à ce jeune séminariste Allemand, et soldat tombé près de Cambrai le 4 octobre 1918. Un jeune qui voulait devenir un Grand

« Jusque dans les moindres détails. » telle était sa devise. Alors nous aussi avons voulu rendre ce moment « EXTRAORDINAIRE ».

Un programme de célébration riche a été conçu ensemble pour faire de ces 4 jours du  Centenaire un moment inoubliable.

 

Des journées rythmées par des temps de partage et de témoignages émouvants, de louange, d’adoration, de prière, tout cela dans un climat fraternel et joyeux. 4 jours dédiés à notre Joseph sous les regards, nous n’en doutons pas, de son Père spirituel Joseph Kentenich et de Notre Mère Trois fois Admirable, Marie.

 

Témoignage de l’équipe d’organisation de ce rassemblement:

Personne ne meurt vraiment si elle continue de vivre dans les souvenirs de ceux qui restent. Joseph Engling, ce jeune soldat allemand tombé il y a 100 ans dans les champs de Thun Saint Martin « était ici avec nous » affirment beaucoup de ceux venus des 4 coins du monde. Etaient présents Allemands, Français, Belges, Espagnols, Portugais, Autrichiens, Polonais, Anglais, Italiens, Burundais, Mexicains, Equatoriens, Paraguayens, tous ensemble comme une grande famille,  unis par l’Amour de la vierge Marie «nous nous sommes retrouvés pour prier, ensemble, dans nos langues respectives; prier pour la mémoire de Joseph et pour un monde en paix ».

Grace à l’énergie et la volonté des bénévoles, les quatre journées se sont  déroulées dans une ambiance amicale, familiale et fraternelle : « On avait l’impression que l’on se connaissait depuis très longtemps, parfois la communication entre nous était difficile mais chacun pouvait voir dans le regard de l’autre la paix et l’amour fraternel qui ont accompagné ce Jubilé ». 

 

Il y a eu de nombreux temps forts :

Jour 1 Le 4 Octobre : 100 ans, jour de la commémoration du départ au ciel de Joseph. Tout commence par une marche  «  Sur les Pas de Joseph » entre Eswars et le Sanctuaire, avec les premiers Pèlerins arrivés.

La Sainte Messe est célébrée à 18h, par Mgr Dollmann avec la prédication de Mgr Zollitsh : « Joseph Engling – précurseur de la Réconciliation ». Les paroles si belles de cette homélie nous comblent : « Il est bien surprenant qu’un soldat allemand ayant combattu sur le sol français et y étant mort, réunisse Français et Allemands, réunissant donc la France et l’Allemagne …/… Il n’a pas été donné à Josef Engling – en dehors du champ de bataille et après la fin de la guerre – d‘appliquer ce qui l’animait…/… Mais il n’a pas été oublié. Tel un grain de blé il nous rappelle ce qui constitue une vie chrétienne et ce dont nous vivons. Jésus lui-même nous fait découvrir le mystère du grain de blé…/… Josef Engling a de plus en plus grandi vers cet objectif ».

Le  premier repas nous permet de tous nous rencontrer, et de tisser les premiers liens. Un peu plus tard en soirée nous sommes de nouveau   tous réunis autour du « feu de Joseph » où nous avons offert nos intentions, prié et chanté, à l’heure où il tombait 100 ans plus tôt.

Puis en procession  à l’intérieur du parc et devant les drapeaux des différentes nations, qui nous rappellent l’unité des peuples, nous nous sommes rendus, à la lueur des cierges allumés, face la Croix blanche érigée en lieu et place où Joseph est tombé ! Moment très émouvant où notre Archevêque Mgr Dollmann et également Mgr Zollitsch ont béni cette croix de la mémoire.

 

Jour 2 : Pèlerinage à Merville où nous sommes accueillis à la maison Diocésaine pour le repas ; le sanctuaire de Marie, Mère couronnée d’Europe est placée comme un « clin Dieu » sous le vitrail de la Mère couronnée.

 Puis départ à Calonne sur la Lys, un temps fort nous y attend : nous revivons la  consécration de Joseph Engling à Marie.

Enfin retour au sanctuaire de Thun St Martin pour le repas suivi peu après par la Sainte Messe et un temps d’adoration qui nous plongent dans le recueillement en union de prière avec toute la communauté de Schoenstatt.

 

Jour 3 : Une journée tournée vers la jeunesse, avec un programme riche pour tous les âges.

Le matin, un temps de partage  entre jeunes est proposé,  pour découvrir avec l’Abbé Moura la sainteté de Joseph. Les adultes reçoivent un petit temps d’enseignement.

L’après-midi est festif avec le merveilleux travail de la troupe Esquiss qui nous retrace la vie de Joseph en musique et en danse.

Le temps fort de la messe concélébrée par Mgr Dollman et Mgr Zollitsch, où jeunes et moins jeunes sont réunis dans une unité de prière et de chants, nous amène vers une veillée d’adoration puis de témoignages  d’une Sœur de Marie, d’un frère de Marie et de notre Abbé Jean-Marie Moura.

Un  concert de  ‘So Phare Away band’  groupe de jeunes Belges Schoenstattiens clôture la dernière soirée.

 

Jour 4 : Sainte Messe à la Cathédrale en présence de toute la communauté présente,  de nombreux prêtres, et les paroissiens que nous espérons avoir touchés par nos témoignages.

Nous sommes, au lendemain de ce rassemblement international, encore dans l’exaltation de ces jours riches partagés ensemble. Nous sommes tous venus puiser à la source, dans ce sanctuaire Marial, les forces et les grâces que nous apporte notre Mère Trois fois Admirable (MTA).

Nous allons nous réunir pour préparer  l’avenir,  la volonté de faire connaitre le mouvement de Schoenstatt grâce à l’exemple de Joseph est encore plus prégnant.

A l’image de la trentaine de Pays dans le monde qui possèdent un ou plusieurs sanctuaires identiques à celui de Thun St Martin, nous devons faire perdurer la ferveur vécue en ce lieu et plus particulièrement durant ces 4 jours. Joseph Engling est un merveilleux instrument pour nous amener à Marie et au Christ, il le sera d‘autant plus une fois « Bienheureux » et même « Saint » (nous prions pour que cela arrive).

Joseph nous a conduits aux bases spirituelles qui animent le mouvement de  Schoenstatt, énoncées par le Père Kentenich qui sont la dévotion à la Vierge Marie, l’auto-éducation, la foi en la Providence, la poursuite de la sainteté dans la vie quotidienne et sur la prompte et libre disponibilité à être des instruments de Dieu.

La devise du mouvement, dédiée à la Sainte Vierge est : « Rien sans Nous. Rien sans Vous. »

 

Mieux que de longues descriptions du déroulé de ces 4 jours nous avons souhaité vous faire partager ce qu’ont pu vivre certains pèlerins qui témoignent de leur  vécu et de la confiance que leur inspire la « famille » de Schoenstatt

 

 Témoignage de Hanz (Allemagne)

Les quatre journées du Rassemblement International pour la Commémoration du Centenaire J. Engling au mois d´octobre sont inoubliables pour nous. Nous avons vécu encore une fois un «VER SACRUM », un « printemps saint », symbole pendant notre jeunesse pour notre auto-éducation sous la protection de la Mère de Dieu. Les présentations des jeunes, leurs danses et leurs musiques sur la vie de J. Engling, la présentation des enfants « Apôtres de Marie », les chemins d´Eswars au Sanctuaire sur les derniers pas de Josef Engling, l´atelier « Josef parle aux couples » pour les fortifier sur leur chemin conjugal en fidélité et pour les encourager dans leur vocation de vivre quotidiennement le sacrement de mariage,  les nombreuses rencontres avec les amis français et de nombreux vieux amis de beaucoup de pays, les Saintes Messes avec « nos » deux archevêques, Mgr. Dollmann et Mgr. Zollitsch.  tout cela a profondément touché nos cœurs.

Loin d´être seulement un ´festival`, ce rassemblement était un approfondissement de notre vie spirituelle, un renouvellement de l´amitié franco-allemande et un encouragement pour l´avenir de nos deux pays. Surtout le grand nombre de jeunes participants et l´engagement des bénévoles avec leur service joyeux et les travaux préparatoires avaient provoqué notre grand respect et notre admiration sincère. On était « chez nous ». Le Sanctuaire avec son histoire s´est élargie dans le chapiteau et dans les cœurs : le chemin identique de l´histoire du Mouvement de Schoenstatt dans le monde entier.

          

Témoignage de Pascale (Cambrai)

"Nous avons vécu ces 4 jours de Jubilé avec le sentiment de faire partie d'une belle et grande famille, heureuse de se retrouver, comme pour les vacances (et le temps a été très beau...) !  Ce fut l'occasion de faire des rencontres inoubliables et d'accueillir à la maison des personnes inconnues qui sont devenues de vrais amis, des frères. Mais, outre ces rencontres, nous avons expérimenté la tendresse de notre Dieu, qui est venu alléger un fardeau que nous trouvions trop lourd et redonner de la joie à nos cœurs fatigués. Une guérison intérieure que nous attribuons à l'intercession de Joseph Engling, par la Mère Trois fois Admirable de Schœnstatt. Une invitation aussi à faire bénir notre sanctuaire domestique, pour que Marie établisse véritablement son trône chez nous ! Merci Marie !"

 

Témoignage d’Amélie (Marquion)

“Jésus a mis sur ma route un bel exemple de Vie!”: Joseph Engling.

En effet, en cette année 2018, j’ai eu l’occasion de retrouver des lieux de vie de mes arrières grands parents dans l’Artois. J’ai réalisé à quel point ma propre famille avait été touchée par cette première guerre mondiale et combien elle avait laissé de traces et de blessures intérieures.

Encore aujourd’hui, ces blessures, nous les portons chacun à notre façon et nous nous les transmettons de génération en génération comme une chape de “tristesse” ou de “colère “ vis à vis du peuple allemand. Lors de ces 4 jours de rassemblement à Schoenstatt, j’ai eu un signe fort de la Providence! J’ai découvert la Vie de Joseph Engling qui était non seulement séminariste mais aussi Allemand !

 Quelle découverte pour ma famille qui a tant besoin de se réconcilier avec son histoire.

J’intercède donc auprès de Joseph Engling pour lui demander la voie du Pardon pour ces générations meurtries par la guerre. En ce weekend, j’ai eu la certitude que le Seigneur voulait faire circuler le Pardon et la Paix par la réconciliation dans les familles. Merci à Marie Trois fois admirable d’avoir entendu ma demande.

 

Témoignage de France (Espagne)

J'ai pu arriver le 5 octobre vers 14h00 au Sanctuaire de l'Unité.  Le pèlerinage avait déjà bien commencé la veille, qui marquait la date anniversaire de la mort de Joseph Engling. J'ai été particulièrement touchée par la vie foisonnante, la simplicité et la joie qui régnaient là-bas. Des personnes de tout âge, de toute condition  et de toute nationalité se retrouvaient ici pour célébrer le jubilé de celui qui est considéré comme le Co-fondateur de Schoenstatt.

J'ai personnellement été édifiée par la vie de ce jeune soldat allemand que j'ai  appris à mieux connaître de l'intérieur grâce aux diverses rencontres, enseignements et la magnifique comédie musicale réalisée sur la vie de Joseph.

Près de 1000 personnes de tous les différents continents seraient  venues prier au Sanctuaire de l'Unité à l’occasion de ce jubilé.

La réflexion d'une Sœur de Marie avec qui plusieurs personnes faisaient un pèlerinage sur le lieu de la mort de Joseph Engling, lieu où une croix venait d’être érigée et bénie à travers champs, m'a spécialement touchée. Merci Joseph de nous aider à œuvrer pour l'unité en demandant  à la Vierge Marie des miracles d'unification, de transformation intérieure en chacun d'entre nous pour être à notre tour instruments de paix. Merci de nous aider à vivre de façon extraordinaire l'ordinaire de notre vie. Unis dans l'alliance d'amour.

 

Témoignage de Virginie (Paris)

En venant fêter le jubilé des 100 ans de Joseph Engling , je venais chercher des forces pour amener la Vierge Marie et Jésus  au plus grand nombre de personnes à Paris et sa région ; j y ai découvert un jeune, très jeune, fort, libre et courageux; un homme qui dans l’enfer a vécu l’ amour, a appris le français, a partagé ses repas avec ses camarades, un jeune héros  qui nous fait comprendre qu’avec Dieu c’est la paix que l’on construit, même dans les tranchées c’est possible ! Je suis heureuse de découvrir au moment de célébrer les 100 ans de l’armistice, ce jeune allemand  qui a pris la place d’un père de famille pour une ultime mission et qui a offert sa vie à Marie - sur les terres de ma région d’origine -, pour que ces mêmes grâces de paix et d’amour puissent faire le tour du monde ! Et c‘est ce qui se passe ! J’ai vécu ces 2 jours dans la joie et la rencontre  de personnes de tous horizons et de tous les pays d’Europe ! Je cite Joseph Engling en exemple pour tous nos jeunes et j’invite tous ceux qui ont la chance d’habiter proche de Thun St Martin , croyants ou non à faire un tour au pied de la grande croix blanche et du petit sanctuaire  où la Mère  de tous les hommes nous attend ! Oui avec Joseph E., je crois à l’unité possible des pays d’Europe et de tous les hommes ! Comme petit clin d’œil, signe de la puissance de ce petit  Joseph et de la Mère Trois fois admirable de Schoenstatt : 2 jours après mon retour à Paris, j’ai rencontré Martin, le petit fils du propriétaire du champ qui ignorait qu’un tel trésor y était enfoui !!

Article publié par Service communication • Publié Mardi 23 octobre 2018 • 123 visites

keyboard_arrow_up